R&D TECH France

Témoignages

R&DTECHFRANCE : Qu’avez-vous pensé de la formation ?

L’élève formé : J’ai pu constater une partie réglementation que je ne connaissais pas, une partie procédure de déclaration auprès de la DGAC et surtout j’ai pu apprendre la conception du drone. Le drone n’est pas qu’un effet de loisir ou de moyen de prendre des photos ou des vidéos. C’est un outil de travail, performant, léger, peu encombrant, économique, écologique. Je pensais que c’était plus facile vu que je viens du monde de l’aéromodélisme et de l’aéronautique. Il est vrai que le drone ne se pilote pas du tout comme un hélicoptère de modélisme.

 

R&DTECHFRANCE : Pourquoi avez-vous choisi R&DTECHFRANCE ?

L’élève formé : J’ai voulu avoir des connaissances sur le drone professionnel et je me suis renseigné sur internet. R&DTECHFRANCE était dans les premières pages. J’ai envoyé un message le soir au commercial et le lendemain matin il m’a contacté et on a pu appréhender la formation et les applications possibles avec un drone. Ce qui m’a poussé à venir chez R&DTECHFRANCE c’est la réactivité, sur la mise en œuvre d’un système de subventions sans que je m’en occupe. Au bout de quelques semaines, on m’a confirmé que je pouvais me former. J’ai trouvé une formation très précise sur la pratique et la théorie.

R&DTECHFRANCE : Comment allez-vous utiliser votre drone ?

L’élève formé : Je vais développer pleins de techniques agricoles, surveillance de terres, cartographie et analyse de la terre. Apporter une autre analyse qu’actuellement. Le drone serait en communication via un algorithme avec un automoteur de traitement afin de gérer les apports d’azote et de pesticide. Plus besoin d’analyser la culture avec des hélicoptères ou d’écraser les champs avec un quad.

 

R&DTECHFRANCE : Quels-sont les avantages du drone par rapport à la technologie actuelle ?

L’élève formé : Un drone permet de diviser le coût d’analyse de la terre par 3 voire par 5 et d’avoir un résultat plus rapide qu’actuellement (instantanément au lieu de 3 semaines actuellement). Le drone permet de calculer les superficies des plantations donc le rendement et la densité sucrière, affiner les dates d’arrachage. Au moment des moissons, nous voulons connaitre quand la betterave va arriver à maturité optimale. Ce matériel permet d’effectuer des analyses thermiques sur le blé, orge, colza, escourgeon.

 

 

 Formation satisfaisante, très bon accueil. 

David – Juillet 2014

 Bonne organisation, bon support de travail. 

Jérôme – Juin 2014

 La formation de 5 jours est très bénéfique. Le support de cours est complet. 

Thierry – Juin 2014

 La formation est très bien, bien au point. Formation au top. 

Paul – Juin 2014

 Très bonne ambiance pendant la formation. Accueil parfait, le formateur très à l’écoute et très technique. 

Modestino – Juin 2014

 Bonne formation, formateur et équipe compétent et professionnels. L’apprentissage « blade » est une bonne école d’humilité. 

Vincent – Avril 2014

 Formation au contenu complet et sérieux. Expériences apportées par le formateur très intéressantes. Bonne ambiance.

Nicolas – Avril 2014

 Le formateur est très professionnel. On apprend beaucoup sur les drones, surtout sur la législation ainsi que la sécurité.

Renaud – Mars 2014

 Équipe accueillante, formateur passionné rendant l’expérience très intéressante. Cadre idéal pour débuter et matériel d’apprentissage adapté.

François – Mars 2014